Le Japon envisage de construire une centrale solaire dans l'Espace

centrale-solaire-spatialeLe gouvernement japonais vient de lancer un projet de construction d’une centrale solaire dans l’espace. Cette centrale spatiale devrait être fonctionnelle aux alentours des années 2030.

L’agence spatiale japonaise (Jaxa) sera chargé de coordonner le projet qui fera appel à 130 chercheurs et une quinzaine d’entreprises parmi lesquels Mitsubishi ou IHI. Le coùt du projet est estimé à 21 Milliards de dollars. Un premier satellite expérimental devrait être lancé en 2015 à coté de l’ISS.

Quelle sera la capacité de production d’une centrale spatiale ?

L’objectif fixé par le cahier des charges est de disposer d’une capacité de production de 1000 MW pour un coùt de 0,06 € / KwH. Cette centrale devrait permettre d’alimenter environ 294 000 foyers japonais.

Pourquoi construire une centrale solaire dans l’espace plutôt que sur terre ?

Dans l’espace, contrairement à la terre, aucune atmosphère n’absorbe les rayons du soleil. Le rayonnement solaire est ainsi 4 fois supérieurs à celui de la surface de la terre. De plus le satellite ne sera soumis à aucune alternance jour / nuit, ce qui lui permettra d’être efficace 99 % du temps. La quantité d’énergie ainsi disponible devrait être 8 à 10 fois supérieure par rapport à une centrale solaire implantée sur terre.

Comment fonctionne une centrale solaire spatiale ?

Le rayonnement solaire est récupéré par un satellite pourvu de panneaux solaires photovoltaïques  placé en orbite géo-stationnaire (36000 km de la terre). L’électricité généré par les panneaux solaires est envoyée à la terre via un rayon de micro-ondes ou un laser.

Quels sont les difficultés de ce projet ?

  • Le cout d’envoi du matériel dans l’espace risque d’être prohibitif pour que cette initiative soit réalisable.
  • De plus on ne connaît pas encore la résistance des panneaux solaires aux chocs avec des objets en orbite.
  • La transmission électrique par faisceau de micro-ondes pourrait poser des problèmes de sécurité et un risque pour l’environnement.

Plus d’infos :

Sources :

  • http://www.msfc.nasa.gov/news/news/photos/1999/photos99-096.htm
  • http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=email_en&sid=aF3XI.TvlsJk


Article mis à jour le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.